couche-jetable-bio

Le guide de votre bien-être à domicile

Les couches jetables biodégradables sont elles efficaces ?

Efficacité couches jetables

© Greg Brookes - iStockphoto

Pour les parents, la grande question est de savoir si les couches jetables bio sont aussi confortables et efficaces que les couches ordinaires. La réponse est oui !

  1. Le meilleur confort possible pour Bébé
  2. Qu’est-ce qu’une couche efficace ?
  3. Couches anti-fuites mais sans danger

Le meilleur confort possible pour Bébé

Du point de vue de Bébé, une couche doit être douce, non irritante et non allergénique, et lui permettre de conserver ses petites fesses bien au sec.

Composées de matériaux naturels, les couches jetables bio répondent parfaitement aux deux premières exigences.

Le petit derrière de Bébé sera tendrement chouchouté, rien ne viendra l’irriter, rien ne viendra faire pleurer votre enfant.

Quant à la protection contre l’humidité, les couches jetables bio sont aussi absorbantes que les couches ordinaires.

Bébé reste aussi longtemps au sec qu’avec d’autres couches et il n’y a quasiment jamais de fuites, même pendant la nuit.

L’efficacité des couches jetables bio est donc strictement comparable à celle des couches jetables ordinaires.

Qu’est-ce qu’une couche efficace ?

Revenons aux fondamentaux : jusqu’à l’âge de la propreté, Bébé porte des couches afin d’absorber l’urine et les selles qu’il ne sait pas encore retenir et afin d’éviter de mouiller ou de souiller ses vêtements.

L’efficacité d’une couche, c’est donc qu’elle soit anti-fuite et qu’elle protège les vêtements de Bébé pendant une longue durée, jusqu’à 12 heures la nuit !

Une couche efficace évite à Bébé de pleurer parce qu’il est tout trempé et aux parents de le changer sans arrêt à cause des fuites et d’avoir ensuite d’innombrables lessives à faire.

Couches anti-fuites mais sans danger

L’une des caractéristiques des couches jetables ordinaires est leur excellente étanchéité assurée par une partie extérieure composée de matière plastique.

Mais la matière plastique comporte un grave défaut : elle fait monter la température à l’intérieur de la couche.

Or, on commence à soupçonner que cette chaleur excessive est peut-être l’une des raisons expliquant la hausse actuelle de l’infertilité chez les jeunes gens en âge de procréer (la première génération entièrement élevée aux couches jetables).

Dans les couches jetables bio, la partie étanche de la couche n’est pas composée de plastique, mais de matières naturelles biodégradables (par exemple de fécule de maïs) et souvent micro-perforée pour éviter une chaleur excessive.

L’étanchéité reste la même, mais sans cette dangereuse montée de température.

Bien entendu, de nombreuses études seront encore nécessaires pour confirmer le caractère nocif de la barrière étanche en matière plastique, mais pourquoi prendre le moindre risque alors que le doute plane ?